132boutchou portail pour les parents et enfants

Accueil / Santé & Quotidien / Fiches maladies / Maladies du ventre / Colique nourrisson

Colique du nourrisson

|

Comment aider et soulager bébé face à 'colique du nourrisson'

Colique du nourrisson, qu'est-ce que c'est ?

La définition officielle des coliques est un bébé qui pleure beaucoup, selon la règle des trois: plus de 3 h de cris par jour, plus de 3 jour par semaine, au cours des 3 premiers mois de vie.
Ces pleurs surviennent en général le soir, le bébé pousse des cris aigus, se tortille, replie ses jambes sur son ventre. Il est par ailleurs en bonne santé et prends du poids.
Impressionnante et douloureuse, la colique du nourrisson inquiète très souvent les parents qui se sentent impuissants devant la souffrance de leur bébé.

Quelques raisons possibles pour expliquer ces coliques

  • fragilité digestive à digérer les protéines de lait de vache ou le lactose,
  • si la maman allaite, prise de Tardyféron et de caféine (coca cola, café).

Comment soulager votre enfant des coliques du nourrisson :

Quand l’enfant est au sein maternel
  • éviter les produits laitiers dits "blancs" (lait, crème, fromage blanc, yaourts) car les PLV qu'ils contiennent passent dans votre lait et peuvent provoquer des coliques chez bébé (pour constater un effet, il faut une éviction d'au moins 2 semaines).
  • préférer ne donner qu'un sein par tétée voir, le même sein 2 fois de suite de façon à ce que bébé atteigne le lait gras de fin de tétée qui prévient les coliques,
  • tenter de cesser le Tardyféron. Si la situation s'améliore, c'est qu'il en était la cause. Vous pouvez alors demander à votre médecin un autre produit de supplémentation en fer (le Tardyféron semble être le seul à présenter cet inconvénient),
  • ne pas absorber de produits susceptibles d’être "polluants" pour son organisme: excès de sucreries, tabac, alcool, soda,
Quand l’enfant est nourri par un lait artificiel
  • il est primordial de respecter les quantités de poudre par rapport aux quantités d’eau,
  • la prise du biberon doit se faire lentement, dans une atmosphère sereine et détendue,
  • au besoin, le changement de lait donne parfois de bons résultats (lait au bifidus actif dit ‘Bio....’ ).
Dans tout les cas
  • garder l'environnement très calme autour de l'enfant , baisser les lumières, bercer le bébé doucement et essayer de le consoler sans perdre patience,
  • éviter la suralimentation (trop de biberon ou de tétées),
  • limiter l'absorption d'air durant la tétée ou le biberon et essayer de bien faire roter bébé,
  • faire un massage abdominal en massant dans le sens des aiguilles d’une montre (la douleur est souvent calmée par l’émission de selles ou de gaz),
  • porter votre bébé dans un porte-bébé ou une écharpe: les coliques sont un phénomène inconnu dans les pays où les bébés sont beaucoup portés,
  • essayer la phytothérapie:
    - Fenouil (vous pouvez en prendre vous-même).
    - Tisane : Faire bouillir de 500 ml d'eau puis faire infuser dedans pendant 15 minutes : 1cs de cumin en grain, 1cc d'anis en grain et fenouil, 1/2 cc de fenugrec. Avant de donner au bébé rajouter 1cc d'eau de fleur d'oranger. Donner soit 5 ml après chaque tétées ou 10/15 ml pour les tétées du soir.

Le saviez vous

Environ 25 % des bébés souffrent de colique du nourrisson.

Articles similaires ...


Posez vos questions !
comments powered by Disqus




>template=sante / page-id=162 / parent-id=385<